Prêt à taux zéro

Initialement prévu jusqu’au 31 décembre 2023, le prêt à taux zéro, bénéficie d’une prolongation jusqu’en 2027 et voit ses conditions d’accès assouplies, sa quotité maximale augmentée tandis que son champ d’application se restreint.

 

Définition

  • Il s’agit d’un prêt complémentaire à un crédit immobilier dans le cadre d’un dispositif de soutien à l’accession à la propriété.
  • Sans intérêts (qui sont à la charge de l’État) et sans frais de dossier (excepté le TAEG)
  • Le montant du prêt varie en fonction :

– Du nombre de personnes destinées à occuper le logement

– Des ressources de ces personnes

– De l’implantation géographique

– Du coût total de l’opération

– Du type de logement

  • Il correspond à un pourcentage du coût de l’opération immobilière

 

Conditions d’accès

  • Pour les primo-accédants. Le prêt à taux zéro est accordé aux personnes physiques n’ayant pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux dernières années précédant l’émission de l’offre de prêt (sauf exception : invalidité, handicap, catastrophe naturelle).
  • Sous condition de ressources : existence de quatre tranches de revenus (dépendant de la taille du foyer, de la zone géographique et des ressources).
  • Objet du financement : résidence principale neuve, ancienne à réhabiliter en milieu rural, ou vendue par un bailleur social à son occupant.

 

Nouveautés 2024

Loi n° 2023-1322 du 29 décembre 2023 de finances pour 2024.

En attente du décret d’application.

 

Restriction du champ d’application

Applicable pour :

  • L’acquisition d’un logement neuf collectif en zone tendue
  • L’acquisition d’un logement ancien avec travaux de rénovation énergétique sur tout le territoire

Exclusion pour la construction de maisons individuelles.

 

Ajustement du montant alloué

  • Entre 10% et 50 % du coût total de l’opération (auparavant maximum de 40%)
  • Augmentation de l’aide d’État pour les locataires d’un logement social qui souhaitent acheter leur logement (jusqu’à 20%)

 

Évolution du barème des ressources

  • Augmentation des plafonds pour les deux premières tranches de revenus : de 7% à 30% selon les zones
  • Création d’une quatrième tranche de revenus : jusqu’à 49 000 € de revenus par an/ par personne

 

Zone A :

Tranche 1 : 25000€

Tranche 2 : 31000€

Tranche 3 : 37000€

Tranche 4 : 49000€

 

Zone B1 :

Tranche 1 : 21500€

Tranche 2 : 26000€

Tranche 3 : 30000€

Tranche 4 : 34500€

 

Zone B2 :

Tranche 1 : 18000€

Tranche 2 : 22500€

Tranche 3 : 27000€

Tranche 4 : 31500€

 

Zone C :

Tranche 1 : 15000€

Tranche 2 : 19500€

Tranche 3 : 24000€

Tranche 4 : 28500€

 

Quantité du prêt à taux zéro sur le coût total de l’opération :

Tranche 1 : 50%

Tranche 2 : 40%

Tranche 3 : 40%

Tranche 4 : 20%

Ces actualités pourraient également vous intéresser
L’Actu by NMCG – Mars 2024
L'actu by NMCG
L'Actu by NMCG - Mars 2024
Élargissement de la notion d’opération de paiement non autorisée […]
Article
Élargissement de la notion d’opération de  paiement non autorisée [...]
Devoir de mise en garde de la banque […]
Article
Devoir de mise en garde de la banque [...]
Les Distinctions