SAS : les délibérations d’associés prises en violation […]

Cass., Com, 15 mars 2023, n°21-18.324

Dans son arrêt du 15 mars 2023, la Cour de cassation opère un revirement de jurisprudence, en considérant que les délibérations d’associés d’une SAS prises en violation des statuts pourront être annulées, lorsque cette violation est de nature à influer sur le résultat du processus de décision.

1. Le cadre légal 

L’article L235-1 du Code de commerce encadre les nullités des actes ou délibérations des sociétés, en considérant que la nullité d’un acte ou d’une délibération ne peut résulter que de la violation d’une disposition impérative du livre II du Code de commerce, ou des lois qui régissent les contrats (alinéa 2).

Par ailleurs, l’article L227-9 du Code de commerce dispose que les statuts d’une SAS déterminent les conditions qui doivent être prises collectivement par les associés dans les formes et conditions qu’ils prévoient.

Son deuxième alinéa précise que les attributions dévolues aux assemblées générales des sociétés anonymes sont, dans les conditions fixées par les statuts, exercées collectivement par les associés.

Enfin, le quatrième alinéa prévoit que les décisions prises en violation des dispositions de cet article peuvent être annulées à la demande de tout intéressé.

2. Les faits

En l’espèce, par un protocole d’accord, la SAS Larzul, ayant pour associé unique la société Vectora, accueille deux nouveaux associés : la société UGMA et son associé unique la société FDG.

Aux termes de ce protocole, deux séries d’opérations ont été convenues. D’une part, des apports au bénéfice de la société Larzul, dont celui en nature du fond de commerce de la société UGMA et un apport en numéraire de la société FDG. D’autre part, une cession par Vectora d’une partie de ses actions au bénéfice de la société FDG.

Par des délibérations du 30 décembre 2004, la SAS approuve l’opération d’apport ainsi que l’augmentation de capital subséquente.

Un arrêt irrévocable du 24 janvier 2012 annule toutefois les délibérations de l’associé unique de la SAS en date du 30 décembre 2004, et constate la caducité du traité d’apport.

Invoquant la privation de ses droits d’associé depuis le 3 avril 2012, la société cessionnaire assigne la SAS en annulation de toutes les assemblées générales ordinaires et extraordinaires de cette société et de toutes les décisions collectives en résultant à compter de cette date.

La Cour d’appel déclare recevables les demandes du cessionnaire tendant à l’annulation des délibérations des assemblées générales du cédant, postérieures à la date du 19 janvier 2013, ainsi que le solde de ses demandes, au motif que les délibérations ont été prises en méconnaissance des statuts.

Le cédant se pourvoi en cassation au moyen que la nullité des actes ou délibérations pris par les organes d’une société commerciale ne peut résulter que de la violation d’une disposition impérative du livre II du Code de commerce ou des lois qui régissent les contrats, et que la violation des statuts d’une SAS n’est pas sanctionnée par la nullité des délibérations.

3. L’avis de la Cour de cassation

La Cour de cassation casse l’arrêt d’appel, et soutient que l’alinéa 4 de l’article L227-9 du Code de commerce doit être lu comme visant les décisions prises en violation de clauses statutaires stipulées en application du premier alinéa, permettant à tout intéressé d’en demander l’annulation lorsque cette violation est de nature à influer sur le résultat du processus de décision.

La Cour opère alors un revirement de jurisprudence. Il était en effet de jurisprudence constante que la nullité des actes ou délibérations prises par les organes d’une société commerciale ne peut résulter que de la violation d’une disposition impérative du livre II du Code de commerce ou des lois qui régissent les contrats, et que le non-respect des statuts n’est pas sanctionné par la nullité de la délibération (Com 18 mai 2010, n°09-14.855).

Toutefois, elle considère que l’organisation et le fonctionnement de la SAS relèvent essentiellement de la liberté statutaire. Il en découle que le respect des dispositions statutaires qui déterminent les décisions devant être prises collectivement par les associées, et les conditions dans lesquelles elles doivent l’être, est essentiel au bon fonctionnement de la société et à la sécurité de ses actes.

Ces actualités pourraient également vous intéresser
Les étapes d’une cession d’entreprise
Article
Les étapes d’une cession d’entreprise
L’actionnariat salarié – l’accès des salariés au capital social
Article
L’actionnariat salarié - l’accès des salariés au capital social
La scission partielle – Quels avantages ?
Article
La scission partielle - Quels avantages ?
Optimisez votre patrimoine : Découvrez le potentiel de l’apport-cession !
Article
Optimisez votre patrimoine : Découvrez le potentiel de l'apport-cession !
Actes accomplis au nom ou pour le compte des sociétés en formation […]
Article
Actes accomplis au nom ou pour le compte des sociétés en formation [...]
NMCG Avocats Associés assiste Mascaret pour sa levée de fonds
Communiqué de presse
NMCG Avocats Associés assiste Mascaret pour sa levée de fonds
NMCG Avocats assiste la société Netwo dans la cession au groupe Altitude Infra
Communiqué de presse
NMCG Avocats assiste la société Netwo dans la cession au groupe Altitude Infra
SPAC : outil de financement des opérations d’acquisition
Article
SPAC : outil de financement des opérations  d’acquisition
Les clauses de substitution prévues dans les promesses de ventes sont inopposables […]
Article
Les clauses de substitution prévues dans les promesses de ventes sont inopposables [...]
Constitue un acte de concurrence déloyale le débauchage massif du personnel d’un concurrent […]
Article
Constitue un acte de concurrence déloyale le débauchage massif du personnel d’un concurrent [...]
L’acquisition des actions par la société suite au refus d’agrément d’une cession au profit d’un tiers
Article
L’acquisition des actions par la société suite au refus d’agrément d’une cession au profit d’un tiers
SAS : les délibérations d’associés prises en violation […]
Article
SAS : les délibérations d’associés prises en violation [...]
SARL : la pluralité de gérants […]
Article
SARL : la pluralité de gérants [...]
Un pacte d’actionnaires conclu […] un engagement à durée déterminée
Article
Un pacte d’actionnaires conclu [...] un engagement à durée déterminée
Focus sur la Garantie d’Actif et de Passif
Vidéo
Focus sur la Garantie d'Actif et de Passif
Délivrance d’un commandement de payer visant la clause résolutoire […]
Article
Délivrance d’un commandement de payer visant la clause résolutoire [...]
La garantie légale contre l’éviction : conditions de mise en jeu
Article
La garantie légale contre l’éviction : conditions de mise en jeu
La renonciation à la qualité d’associé par un conjoint peut être tacite
Article
La renonciation à la qualité d’associé par un conjoint peut être tacite
SAS : le régime des clauses d’exclusion conforme à la constitution
Article
SAS : le régime des clauses d'exclusion conforme à la constitution
Démembrement de titres sociaux : l’usufruitier n’a pas la qualité d’associé
Article
Démembrement de titres sociaux : l'usufruitier n'a pas la qualité d'associé
Droit des sociétés : L’invalidité d’une promesse de rachat de ses propres actions consentie par une société anonyme à un associé
Article
Droit des sociétés : L’invalidité d’une promesse de rachat de ses propres actions consentie par une société anonyme à un associé
Le directeur général délégué de société anonyme : un dirigeant de droit
Article
Le directeur général délégué de société anonyme : un dirigeant de droit
Résolutions climatiques et « Say on Climate »
Article
Résolutions climatiques et « Say on Climate »
Amundi, « première société cotée » à préserver la démocratie actionnariale en cas de huis clos
Article
Amundi, « première société cotée » à préserver la démocratie actionnariale en cas de huis clos
La sanction des délibérations d’un conseil d’administration ou de surveillance ne respectant pas l’obligation de parité
Article
La sanction des délibérations d'un conseil d'administration ou de surveillance ne respectant pas l'obligation de parité
Autorisation de publication des annonces légales par les services de presse en ligne
Article
Autorisation de publication des annonces légales par les services de presse en ligne
Les Distinctions